lundi 2 janvier 2012

«J'ai appris à ne jamais tarir le puits de mon inspiration, à toujours m'arrêter quand il restait un peu d'eau au fond et à laisser sa source le remplir pendant la nuit.» Ernest Hemingway

6 commentaires:

Evelyne a dit…

"C'est encore la radio du matin qui vous en apprend le plus. J'ai appris à l'aimer. Chaque ville de quelques milliers d'habitants possède sa station et elle remplace le vieux journal local. On y annonce marchés et affaires commerciales, faits sociaux, tarifs des marchandises courantes ; on y transmet des messages. Les disques que l'on y passe sont les mêmes dans tout le pays..." John Steinbeck

Sacha a dit…

J'aime cet écrivain hors du commun cette phrase en plus d'être belle est très réaliste
J'aime beaucoup le commentaire d'Evelyne ...merci à tous deux
A+Sacha

Brigitte a dit…

Superbe vue et les mots sonnent juste

Chic a dit…

Il ne dit pas où est le puits...

Marité a dit…

Ah Ernest dit vrai !!!
C'est ce que je disais aux titiots... oui ! Il faut dormir, car la nuit tout ce que tu as vécu dans la journée se range dans les cases appropriées et tu ne les oublieras jamais. Tu vois Sic, je cause bien moi aussi hein !!! :-)
GROSGROSBISOUX

Chic a dit…

:)) Oui ma rité. Pour ce qui est de la magie de la création, elle garde son mystère, il faut la laisser faire. Elle n'est pas sauvage, elle est intelligente et ne supportera aucune trahison, aucune tricherie, elle s'offre, se donne mais il faut la gagner. Si tu as su la comprendre, elle s'abandonne et te raconte ses secrets....c'est ça pour moi la création. Bisou