samedi 19 novembre 2011

J'avais laissé mon bonheur sans surveillance, peut être par excès de confiance...s'éloigner de ma vérité...(Chic).

3 commentaires:

Brigitte a dit…

Chagrin d'amour ...
L'amour c'est comme le lait sur le feu, faut surveiller tout le temps

Oxygène a dit…

Le bonheur est fragile et c'est vrai qu'il nécessite surveillance et soins permanents...
Bises et bon dimanche à toi Chic

Odile a dit…

C'est beau. C'est triste...
Bises, Chic.